• Vous ne voulez plus ? Vous ne voulez plus des 1/3 de racistes en France, vous ne voulez plus des facs bloquées contre votre volonté, que l'on vous préfère Charles-Henri De... à vous parce que vous vous appelez Ahmed, des types qui crèvent dans la rue, des homophobes, des discriminations sexistes, des gens qui ne vous laisse pas le temps de descendre du métro pour pouvoir monter, des types qui roulent à des vitesses vertigineuses à la sortie des écoles, des jeunes qui piquent les affaires d'autres jeunes, des gens qui ne répondent jamais à vos bonjour, des voisins qui font trop de bruits au-dessus de votre tête, avoir un type qui parle derrière vous au cinéma, être laissé pour compte parce que vous êtes jeunes, être fixée pendant une heure par un type en face de vous dans le métro, être agressé par des controleurs ratp avide de victimes, me faire pousser dans la rue par une bande de cons, devoir dire que l'on est amies pour espèrer trouver un appart, que l'on brûle des filles qui ne veulent pas se plier aux lois de la cité, que l'on enlève des gosses, avoir peur des menaces terroristes, avoir peur quand je prends l'avion, voir des scènes de cul inutiles dans n'importe quel film que je vais voir au ciné, des pubs pour partir en vacances partout alors que je peux pas me les payer, des types qui se suicident dans le métro, de toutes les inégalités...

    Je ne veux plus ! Et vous ?  Pour s'exprimer, demander le kit "Je ne veux plus", ou juste s'informer c'est là --> JE NE VEUX PLUS !


    1 commentaire
  • Je viens de lire la critique du dernier livre de Nina Bouraoui sur le site dont je laisse le lien, et également les commentaires en réaction à cet article.

    Je ne sais pas si c'est le fait qu'elle soit gouine et algérienne ou que le prix renaudot lui a été décerné plutôt qu'à UN autre (et non pas une...), mais apparemment ça en fâche plus d'un. Il est vrai que les gays sont dans le vent de l'actualité, il n'y a qu'à regarder les films qui sortent en ce moment (Brokeback, Reinas...), les bouquins aussi (pas de noms sur le moment, mais j'ai lu que pas mal d'autobiographies d'homo étaient sorties etc...), les problèmes de socio, c-à-d le problème du mariage, de l'adoption, etc..., sans parler des salons gays, des jo gays, des chaînes de télé, etc...il y en a un peu à toutes les sauces, et parfois ça donne un peu du n'importe quoi (le salon gay par exemple, vaste salon qui prend l'homosexualité comme prétexte pour déballer tout un panel de pubs sans intérêts et où le gay moyen est pris pour un con, si, si je vous assure). Tout cela donne une espèce de masse informe, qui au final, n'arrange pas spécialement l'image des homos. Je ne pense pas que ce soit en en parlant encore et encore et encore des gays que cela va arranger le problème. Faire des films montrant des homos s'aimer comme des hétéros, ok pourquoi pas (je l'avoue j'ai beaucoup aimé) c'est dans le ton du moment, mais le problème c'est qu'avec ce genre de choses on s'enfonce de plus en plus dans la création d'une société gay. Je pense qu'à la base on voulait "intégrer" les homos à la vie de tous les jours (cad sans descrimination, etc...) mais là on est en plus à les mettre en marge. A quoi bon faire une télé gay ? Il faudrait surtout petit à petit ajouter quelques émissions gay dans les chaînes basiques (mais ça on peut toujours rêver...), éviter de parler des écrivains homos comme des gens uniques qui s'assument (sous entendu contrairement aux autres), ils sont homos ok, ils arrivent à parler de leurs homos dans leurs bouquins, ok si ça a une véritable portée littéraire, mais pour  le reste, qu'est-ce qu'on sen fout, qu'ils soient homos, fachos (bon j'abuse) ou socialo, qu'est-ce que ça peut bien faire ?! Ce que je trouve lamentable c'est que le statut d'homo soit pris comme élément de pub pour la promo du dernier bouquin d'untel (parce que le français moyen voit l'homo comme une bête curieuse et ça lui trou le c... de voir qu'un homo sait écrire) et à l'inverse (comme sur le site du lien donné ici) comme élément de jugement pour descendre une auteure. On confond littérature et problème de société. Si Nina Bouraoui n'a rien à dire à une émission de TV alors critiquons ce qu'elle baragouine (lol pas fait exprès le jeu de mots...) mais pas ce qu'elle est. Quel est le rapport (si je suis les com de l'article) entre homosexualité et littérature ? Que la littérature française produise beaucoup de merde en ce moment et que l'on encense beaucoup de faux Céline est une chose mais ce n'est pas un prétexte pour ramener les problèmes d'homo, de racisme sur le tapis. Virginia Woolf, Colette était lesb et cela les a-t-elle empêchée d'être reconnu pour leurs talents ? Non, je ne crois pas. Et je ne crois pas non plus qu'à l'époque on encensait leurs livres simplement parce qu'elles étaient gouines (d'ailleurs le savait-on justement) ? J'ai lu "Mes mauvaises pensées" de Bouraoui, j'ai aimé (oui mon dieu j'avoue), de là à dire qu'elle méritait le prix renaudot je ne sais pas...tout cela est bien subjectif, je ne sais pas non plus lorsqu'on lit un livre s'il faut s'intéresser à ce qu'est l'auteur en temps qu'humain,- Céline par exemple est un génie sans conteste mais a pourtant tenu des propos racistes (ahem) envers les Juifs, cela fait-il de lui un type a descendre et un écrivain pourri ? - (je ne dis pas que je suis d'accord avec les propos de Céline bien entendu), ou juste s'intéresser à leurs écrits ? Je pencherais plus sur se limiter à leurs écrits. Après tout c'est d'abord pour cela qu'ils se distinguent du reste, ensuite on aime ou on n'aime pas mais pas besoin d'y coller tous les problèmes et les pulsions (plus ou moins glorieuses) qui nous tenaillent et qui tenaillent l'actu.

    Pour juger par vous même et si vous avez le courage de tout lire (c'est long !) c'est ici =http://www.lorgane.com/index.php?action=article&id_article=259597


    2 commentaires
  • Jour de pluie ?

    Pas question de s'ennuyer, voici une petite sélection de jeux, ou vidéos originales pour passer un moment sympa :) Cliquez sur les liens et bonne promenade !

    Besoin de fraîcheur dans cette période de canicule ? Voici un jeu délirant où vous, les nains coiffés de bonnets rouges, vous devez assomer à coups de boules de neige vos adversaires aux bonnets verts... un jeu dont on ne se lasse pas, à jouer avec le son pour le plaisir d'entendre les boules de neige qui sifflent et les cris des bonshommes ^^  Ca s'appelle SnowCraft et c'est ICI (shockwave requis...à télécharger ici).

    Autre jeu délirant, si le besoin de vous défoulez sur n'importe quoi vous prend, direction Water Baloon drop 3, où, de votre fenêtre, vous balancez des balons à eau sur les gens, les voitures mais attention aux mémés qui pourraient venir vous casser leurs canes sur le nez ou aux flics qui n'aiment pas qu'on se moque d'eux... (shockwave requis) à jouer avec le son parce que les exclamations des gens sont tordantes ! PAR ICI !

    Pour apprendre à se déhancher, avec "Le danseur", évitez que le petit microbe vert ne soit touché par les méchants microbes bleus dans "Viral poursuit" ou encore faire avaler un Big Mac à une vache et un poulet à un singe avec "Food frenzy" c'est sur Globz (cliquez "tous les jeux").

    Petites vidéos délirantes ?

    - Le loup, la poule et l'éléphant

    - Les 4 saisons :la mouche

    Enfin, pour jouer au ping-pong sans perdre un gramme de sueur (à moins que vous ne suyez (?) du pouce ^^), essayez donc Ping Pong 3d, un jeu de tennis de table au réalisme saisissant, notamment avec les bruits de balle contre la table (que voulez-vous on se contente d'un rien ^^)...c'est par ICI !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique